La force de la fierté

Elle est la meilleure athlète en fauteuil roulant de l'histoire des Jeux olympiques

Parrainée depuis longtemps par Rio Tinto Alcan, la Canadienne Chantal Petitclerc a pulvérisé plusieurs records mondiaux et remporté cinq médailles d'or à Beijing cette année, répétant sa performance aux Jeux d'Athènes quatre ans plus tôt.

Paraplégique depuis l'âge de 13 ans, Chantal Petitclerc pratique la course en fauteuil roulant depuis 20 ans. Elle a vu évoluer la popularité de ce sport, qui a attiré à Beijing en 2008 des athlètes handicapés de 140 pays. Cette année, la cérémonie d'inauguration des Jeux était particulièrement chargée d'émotion, car Chantal Petitclerc avait annoncé plus tôt dans l'année que les Jeux de Beijing seraient les derniers auxquels elle prendrait part. « J'ai craqué, a-t-elle avoué. C'était très émouvant et tellement beau de voir les milliers de joueurs de tambours traditionnels chinois! C'est comme si, par cette énergie, cette force et cette beauté, quelqu'un m'envoyait personnellement un message d'encouragement à terminer mon entraînement. »

Chantal Petitclerc détient aujourd'hui le titre d'athlète la plus médaillée de l'histoire de l'athlétisme en fauteuil roulant. Au cours de sa carrière, elle a remporté au total 21 médailles paralympiques et une médaille d'or olympique (au 800 mètres, en sport de démonstration aux Jeux d'Athènes). À Beijing, elle a remporté l'or dans les épreuves de 100, 200, 400, 800 et 1 500 mètres. La course sur 1 500 mètres avait un caractère particulièrement émotif pour elle, non seulement parce qu'elle y a remporté sa cinquième médaille d'or, mais également parce qu'il s'agissait de sa dernière participation aux Jeux paralympiques. « À 200 mètres du fil d'arrivée, a-t-elle révélé avec le sourire, je savais que j'allais gagner et j'aurais voulu qu'on me remette ma médaille immédiatement. Pour la première fois, je me suis permis de lever les bras en signe de victoire alors qu'il me restait 10 mètres à parcourir! »

Chantal Petitclerc est active sur le plan communautaire en tant qu'ambassadrice du programme humanitaire international Right to Play, par son engagement auprès du programme national anglais d'aide à la mobilité, qui fait la promotion de l'accessibilité aux véhicules pour les personnes handicapées, et en tant que porte-parole du Défi Sportif, événement qui attire chaque année à Montréal 2 500 athlètes handicapés provenant d'une dizaine de pays.

Lors de visites d'usines effectuées au fil des ans au Canada, en Europe, en Australie et aux États-Unis, Chantal Petitclerc a rencontré des milliers d'employés de Rio Tinto Alcan, qu'elle a encouragés à poursuivre leurs rêves. « Nous sommes très fiers des remarquables réalisations de Chantal, a déclaré Dick Evans, chef de la direction, Rio Tinto Alcan. Un grand nombre de nos employés suivent sa carrière et ses réussites depuis dix ans que dure notre partenariat avec elle. Chantal est une source d'inspiration et de motivation pour nous tous.»

Avant  qu'elle parte pour la Chine, M. Evans lui avait remis un pendentif porte-bonheur conçu par Gordon Norfolk, un collègue australien, ainsi qu'un cahier renfermant des messages d'employés de la Maison Alcan. Une foule enthousiaste à laquelle s'étaient joints des employés de Rio Tinto Alcan l'a accueillie à son retour à Montréal. « Je souhaite remercier chacun de vous pour votre soutien, votre énergie positive et vos gentils messages, a-t-elle dit. Je voyagerai beaucoup pendant la prochaine année et j'espère rencontrer un grand nombre d'entre vous! »

Nous sommes impatients d'explorer les nouvelles occasions d'appuyer Chantal Petitclerc, qui compte maintenant se concentrer sur la course sur route et le marathon en fauteuil roulant.